Patrimoine
L'église
Diable de Guenroc
Les Cheminées
Loisirs
Randonnée
Barrage de Rophemel
Plan de la commune
Le Barrage de Rophemel
A Rophemel, la Rance coule dans une vallée profonde, aux versants d'une grande beauté. Il y eut autrefois des moulins à foulons pour le traitement des berlinges, tissu de drap inusable, et ensuite des moulins à blé qui fournissaient de la farine pour faire ce bon pain de ménage d'une saveur que n'oublient pas ceux qui en ont mangé.
C'est du passé...
L'eau de notre rivière ne fait plus tourner des moulins mais les turbines de l'usine hydro-électrique.
 
Dès 1921 des forages furent entrepris pour sonder le sous-sol. Les travaux commencèrent en 1929, à 200 mètres environ du moulin d'A-Bas, au-dessous de la maison de la Gilbert.
Le barrage et son usine furent construits en trois ans par plus de 200 ouvriers dont une soixantaine de terrassiers. la plus grande partie des ouvriers avaient participé à la construction du barrage de Guerledan qui venait de s'achever.
Au début, des chevaux tiraient des wagonnets sur les rails. Ils furent remplacés par des tracteurs se déplaçant sur ces rails. Arrivèrent enfin des pelleteuses et des transbordeurs. Le contructeur ayant installé des générateurs d'électricité dans le moulin de Néal, une ligne amena le courant jusqu'au chantier.
 
Côté Guenroc, les bureaux furent installés dans l'immeuble, occupé actuellement par le restaurant "les Soupières", qui fut construit en 1935. La même année, les deux maisons côté Plouasne furent terminées en trois mois.
Les vannes ont été ouvertes courant septembre 1937.

Le barrage de Rophemel et sa vallée sont
"site inscrit protégé" depuis 1945.

S'appuyant d'un côté sur une falaise rocheuse et d'autre part sur le saillant des vallées de la Rance et du Neal, le barrage est construit "en béton armé à voûtes multiples simples inclinées à 45°, appuyées sur des contreforts". Ce procédé de construction lui donne cet aspect de légèreté. L'épaisseur des voûtes est à la base de 30 cm et au sommet de 20 cm ; il y en a 16. La crête du barrage est à 26 m au-dessus du sol, sa largeur est de 126 m et la longueur du lac de 7 km. Le barrage retient au maximum 5 millions de m3 d'eau.
Sur le site de Rophemel, sont rassemblés les trois services d'E.D.F : production, transport et distribution. Totalement amorti, le barrage de Rophemel ne coûte que son entretien.

Par décret du 17 septembre 1970, la ville de Rennes fut autorisée à puiser au maximum 35000 m3 d'eau par jour, moyennant une redevance par m3 pompé. Nous apercevons, côté Plouasne, la station de pompage, l'usine de traitement des eaux, et plus loin la cheminée d'équilibre sur la canalisation qui amène l'eau potable à Villejean, quartier ouest de Rennes.